SOUS MENU

Zandvoort ensable les espoirs de Sacha Fenestraz

15-07-2018

 

Pour la première fois de l’année, Sacha Fenestraz rentre bredouille d’un week-end de Formule 3 Europe. Pourtant rapide à Zandvoort, le jeune pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit a payé le prix d’une stratégie d’équipe inadaptée en qualifications.

 

Pour son quatrième week-end de compétition de la saison 2018, la Formule 3 Europe avait rendez-vous avec le célèbre circuit de Zandvoort, aux Pays Bas. Serpentant entre les dunes sur les bords de la mer du Nord, le tracé long de 4,307 km s’est taillé une solide réputation d’intransigeance en matière de dépassement. Ouvert aux quatre vents, Zandvoort secoue les monoplaces. Saupoudré de sable, il ne leur propose souvent qu’une trajectoire. La clef du succès repose donc sur de solides performances en qualifications.

 

Sacha Fenestraz est parti du bon pied dans ce rendez-vous piégeux en s’adjugeant le meilleur temps des premiers essais libres. Lors des seconds, il se classait au 5e rang et pouvait envisager l’avenir immédiat avec confiance. « On avait tous énormément travaillé pour préparer ces courses, en modifiant un peu notre approche, et même s’il nous manquait quelques petits dixièmes après les essais libres, j’avais bon espoir d’être bien placé sur la grille », avoue Sacha. Hélas, si la première séance de qualifications se déroulait dans les mêmes conditions climatiques radieuses, les nuages lourds s’amoncelaient sur la stratégie de l’équipe Carlin qui, contrairement à ses rivaux, ne chaussait pas deux trains de pneus neufs. « C’est une stratégie originale que, à ma connaissance, personne n’avait sortie de son chapeau cette année », s’étonne Sacha, « Et comme nous avons pris la piste un peu après tout le monde pour éviter le trafic, quand nous sommes rentrés aux stands, les autres ressortaient avec des pneus neufs. Je suis vite ressorti avec uniquement deux pneus neufs, mais j’ai dû trop forcer dans les tours de lancement et les pneus n’étaient pas au top pour le tour lancé... » regrette le pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit.

 

La deuxième séance qualificative était particulièrement brouillonne entre les drapeaux rouges, une piste maculée de sable et de graviers et un trafic intense. Tous les ingrédients étaient réunis pour que le piège se referme de nouveau sur Sacha qui n’a pu boucler un seul tour propre. « Malgré tout, nous avons apporté quelques modifications à l’auto qui, je pense, vont dans le bon sens pour corriger notre point faible qui est la qualification » se rassure Sacha.

 

Qualifié aux 18e, 18e et 22e places des trois courses néerlandaises, Sacha savait que ses qualifications avaient fortement compromis ses chances de marquer des points. Pour le néophyte dans le championnat F3 Europe, les trois courses devaient donc être mises à profit pour engranger de l’expérience et démontrer que les qualifications n’étaient qu’un incident de parcours. De fait, il a constamment été dans le rythme des leaders lors des trois épreuves. Dans la première, il a grappillé une place. Dans la seconde manche du samedi, le jour de sa fête nationale, Sacha a fait un feu d’artifice de dépassements dans la légendaire courbe de Tarzan pour se hisser à un méritoire 12e rang. Amputée de nombreux tours passés derrière la voiture de sécurité et écourtée avant son terme, l’ultime course de Zandvoort n’a pas offert à Sacha les mêmes opportunités de prouver sa valeur. « Il y a eu peu d’action dans la première course, mais je me suis bien amusé dans la deuxième avec une voiture parfaite. Moi aussi, je me sentais très bien et j’ai attaqué et dépassé plusieurs pilotes. J’étais près du top 10, mais Aberdein s’est défendu bec et ongles en changeant souvent de trajectoires et en freinant tard ».

 

Sur le plan comptable, Zandvoort est une opération blanche, mais Sacha pense tenir le bon bout pour les courses de Spa-Francorchamps. « Le bilan de Zandvoort est frustrant car nous avions un excellent rythme en course. Terminer le week-end avec zéro point alors qu’on l’a entamé à la première place, c’est dur à avaler. Mais je suis content car nous sommes rapides en course et je pense que nous avons mis le doigt sur nos problèmes des qualifications. Si nous mettons tout bout à bout à Spa, il n’y a pas de raison qu’on ne retrouve pas notre place dans le peloton de tête » conclut Sacha qui occupe désormais la 11e place au classement général et la 5e au championnat des rookies.

 

Sacha FenestrazF3 EuropeZandvoort, 14-15 juillet

 

Course 1

Position sur la grille : 18e

Résultat : 17e

 

Course 2

Position sur la grille : 18e

Résultat : 12e

 

Course 3

Position sur la grille : 22e

Résultat : 17e

 

 

>> Championnat : 11e, 55 points

 

Prochaines courses : 27-28 juillet, Spa-Francorchamps

 

 

Sacha Fenestraz en bref : Né le 29 juillet 1999 à Annecy – Membre de l'Équipe de France FFSA Circuit 2018 – ​Programme 2018 : Championnat d'Europe de Formule 3 FIA

 

Palmarès :

 

- 2017 : Vainqueur de la Formule Renault Eurocup – 7e du Grand Prix de Macao

 

- 2016 : 5e de la Formule Renault Eurocup (2e rookie)

 

- 2015 : Vainqueur du Championnat de France F4 Junior​

 

Créée en 2000 pour accompagner les meilleurs espoirs tricolores vers le haut niveau, l'Équipe de France FFSA Circuit a accueilli dans ses rangs plusieurs grands noms du sport automobile national et international : Sébastien Bourdais, Loïc Duval, Romain Grosjean, Jules Bianchi, Jean-Éric Vergne, Pierre Gasly… Placée sous le capitanat de Jean Alesi, l'Équipe de France FFSA Circuit 2018 est composée de Sacha Fenestraz.

 


 

 
RENAULT SPORTPAYS DE LA LOIREConseil Regional SARTHELE MANS METROPOLEMINISTERE DU SPORTLE MANS SUDKUMHORENAULT SPORT ACADEMYFFSAFFSA TVRENAULTMESSAGEFIA 2017 INTERNATIONAL SERIESF4 Championnat de France JuniorLigne De CourseGT2iRavenol